Candice Renoir

 

Liste des episodes

Saison 0

Episode 0 : Aux grands maux les grands remèdes

Saison : 5 - Episode : 5/10 - La propriétaire d'un centre équestre, qui pratiquait l'équithérapie, a été retrouvée assassinée d'un coup de fusil de chasse. Qui peut bien avoir commis ce meurtre ? Est-ce la plus jeune fille de la victime, diagnostiquée schizophrène et découverte inondée de sang ? Est-ce son aînée, éternelle sacrifiée au profit de la cadette, plus fragile ? Est-ce l'animateur du centre, empêché de vivre son amour au grand jour et en tenant rancune à son employeur ? Candice mène l'enquête, faisant part de ses états d'âme à un confident peu commun, un beau cheval à la longue crinière répondant au nom d'Ultra chic... -- Critique : Cinq saisons et toujours la même recette. Intrigues téléphonées, dénouements faciles, revirements invraisemblables. Et pourtant, ça marche encore : le personnage de Candice Renoir, quadra, mère de famille, divorcée et fleur bleue, est décidément attachant.

 

Saison 1

Episode 1 : Il faut se méfier de l'eau qui dort

Saison : 1 - Episode : 1/8 - En plein divorce, Candice Renoir revient de Singapour avec ses quatre enfants et reprend le commandement d'un groupe de police criminelle dans une grande ville portuaire du Sud de la France. Bien que déterminée et courageuse, Candice s'aperçoit rapidement qu'après dix années passées sans travailler, elle a besoin d'une sérieuse remise à niveau pour convaincre des subalternes sceptiques, une supérieure cynique, et venir à bout de sa première enquête : une femme découverte morte au bord d'un étang maritime. Or, Candice est la seule à comprendre que le choix de la victime, mère de famille modeste, de ne pas déjeuner à la cantine de son entreprise était le signe d'une double vie... -- Critique : Loin de ses collègues télévisuels qui tendent à se prendre au sérieux, Candice Renoir mène l'enquête au gré de ses humeurs et de ses intuitions, et fait souffler un petit air frais sur le polar... Un peu fofolle, cette Candice, mais drôlement efficace.

Episode 2 : Plus on est de fous, plus on rit

Saison : 1 - Episode : 2/8 - Si les enfants Renoir peinent à s'habituer à leur nouveau mode de vie, à l'hôtel de police, les méthodes d'investigation et la personnalité décalée de Candice ne cessent d'étonner. Candice et Pascale, la responsable de l'Identité judiciaire devenue son amie, arrivent ensemble sur une nouvelle scène de crime : un homme est retrouvé mort poignardé, gisant à côté de son barbecue. Avec son bon sens habituel, Candice découvre vite que l'homme avait des problèmes de couple et de voisinage. Après avoir balayé la fausse piste d'un malade mental meurtrier grâce à ses compétences en matière de cuisson des viandes, Candice oriente son groupe vers un autre coupable, permettant au passage à la femme de la victime d'apprendre combien son mari l'aimait... -- Critique : Sauvageonnes, péremptoires, les femmes flics affectent souvent un semblant de virilité pour asseoir leur légitimité. Candice ­Renoir, elle, non. Gironde quadragénaire, la mère de famille séparée reprend du service, après dix ans de disponibilité, et n'entend pas abdiquer sur sa féminité. Talons ­aiguilles et jupe serrée, elle fait son entrée à la Crim, et gagne toute pomponnée les marécages d'une scène de crime. Telle son ubuesque héroïne, la série ignore vraisemblance et sens du ridicule. Le divertissement ­repose sur les décalages générationnels et le dynamitage des clichés sexistes. Prévisibles, les intrigues épousent les ­sinuosités de l'esprit buissonnier de cette enquêtrice un peu paumée, ­tiraillée entre mômes indociles, collègues hostiles et un voisin entreprenant. Joliment campée par Cécile Bois, cette Candice ne casse pas trois pattes à un escarpin, mais ­déride et distrait. — Hélène Rochette

Episode 3 : Pourvu qu'on ait l'ivresse

Saison : 1 - Episode : 3/8 - Ultraféminine et mère de quatre enfants, Candice Renoir n'est pas une enquêtrice comme les autres. Revenue de 10 ans à l'étranger et désormais séparée de son mari, Candice vient de prendre la tête d'une équipe de policiers dans le sud de la France. Celle qui est surnommée Barbie par ses collègues, un brin machos, doit faire ses preuves. Pour la nouvelle arrivante, les enquête s'enchaînent. Candice doit résoudre une affaire impliquant un garçon de 17 ans, poussé dans le port. L'adolescent pratiquait le «binge drinking». Mais l'enquêtrice, en conflit avec sa propre fille, est à fleur de peau et peine à se concentrer sur son travail... -- Critique : Loin de ses collègues télévisuels qui tendent à se prendre au sérieux, Candice Renoir mène l'enquête au gré de ses humeurs et de ses intuitions, et fait souffler un petit air frais sur le polar... Un peu fofolle, cette Candice mais drôlement efficace.

Episode 4 : A tout seigneur, tout honneur

Saison : 1 - Episode : 4/8 - Le cadavre très abîmé d'une jeune femme a été découvert dans une décharge. Candice, bouleversée, reconnaît la victime à l'imprimé de sa robe hors de prix : il s'agit d'une prostituée occasionnelle, croisée au cours de sa première enquête. Pour faire parler les témoins, Candice n'hésite pas à user de son physique et des préjugés sur les blondes, allant jusqu'à infiltrer une soirée libertine. Une attitude qui irrite Antoine, son capitaine, jaloux du succès de cette supérieure qui commence à lui faire de l'ombre. Côté coeur, Candice, qui n'a connu jusque-là qu'un seul amant, son mari, est paniquée à l'idée de passer la nuit avec Hervé... -- Critique : Sauvageonnes, péremptoires, les femmes flics affectent souvent un semblant de virilité pour asseoir leur légitimité. Candice ­Renoir, elle, non. Gironde quadragénaire, la mère de famille séparée reprend du service, après dix ans de disponibilité, et n'entend pas abdiquer sur sa féminité. Talons ­aiguilles et jupe serrée, elle fait son entrée à la Crim, et gagne toute pomponnée les marécages d'une scène de crime. Telle son ubuesque héroïne, la série ignore vraisemblance et sens du ridicule. Le divertissement ­repose sur les décalages générationnels et le dynamitage des clichés sexistes. Prévisibles, les intrigues épousent les ­sinuosités de l'esprit buissonnier de cette enquêtrice un peu paumée, ­tiraillée entre mômes indociles, collègues hostiles et un voisin entreprenant. Joliment campée par Cécile Bois, cette Candice ne casse pas trois pattes à un escarpin, mais ­déride et distrait. — Hélène Rochette

Episode 5 : Tel est pris qui croyait prendre

Saison : 1 - Episode : 5/8 - Un soir, au beau milieu d'un rendez-vous avec Hervé, Candice est appelée en urgence : le client d'un hôtel de charme, un homme en fauteuil roulant, a été intentionnellement précipité d'un étage, chute qui l'a laissé dans le coma. Très vite, les enquêteurs apprennent que l'homme, atteint d'une leucémie, était surprotégé par le personnel de l'hôtel. Et pour cause, depuis peu, son état s'était considérablement dégradé, le laissant paralysé et l'empêchant de marcher. Avec l'aide de ses jumeaux et de leurs connaissances footballistiques, Candice tente de résoudre cette nouvelle enquête et commence par interroger le veilleur de nuit...

Episode 6 : Est assez riche qui ne doit rien

Saison : 1 - Episode : 6/8 - De retour «chez lui», Laurent Renoir reprend sa place, pour le grand plaisir de sa progéniture, ce qui agace prodigieusement sa future ex-moitié. Candice, elle, est sur le pont : une femme d'une quarantaine d'années est morte de détresse respiratoire au volant de sa voiture. Férue de botanique, la femme flic repère immédiatement sur la bouche de la victime l'odeur de la colchique, un poison aussi mortel que discret. De retour de Singapour avec sa famille, la victime se soignait par les plantes. Au cours de son enquête, Candice découvre que la victime exerçait comme masseuse clandestine et qu'elle était totalement accro au shopping...

Episode 7 : Malheur à celui par qui le scandale arrive

Saison : 1 - Episode : 7/8 - Un bel adolescent de 17 ans est retrouvé assassiné en possession d'un gros sachet de cannabis au beau milieu d'un terrain vague. Antoine penche pour un trafic de drogue qui a mal tourné. De son côté, Candice s'escrime à rassembler les morceaux d'un autocollant déchiré trouvé dans les poches du garçon, et, à sa plus grande surprise, reconstitue un poisson. L'enquêtrice, persuadée qu'il y a anguille sous roche, ne croit pas avoir affaire à un ancien dealer. Elle privilégie l'hypothèse romantique : la passion de l'adolescent pour une jeune fille qui l'a quitté pour entrer au sein d'une église évangéliste...

 

Saison 2

Episode 1 : La vérité sort de la bouche des enfants

Saison : 2 - Episode : 1/10 - Candice enquête sur l'agression d'un entraîneur de rugby laissé pour mort. Qui pouvait en vouloir à ce point à cet homme a priori aimé de tous ? L'enquête va d'abord s'orienter vers un ex-joueur, renvoyé de l'équipe pour dopage. Mais rapidement, une autre vérité se fait jour. Candice découvre que la victime a gardé secret tout un pan de son existence. Elle s'interroge notamment sur l'identité de cette petite fille dont elle retrouve de nombreuses photos chez la victime. Officiellement, l'entraîneur n'a pas d'enfant. Qui donc est cette fillette ? Pourquoi a-t-il dissimulé son existence ?... -- Critique : Au début, on avait bien aimé les extravagances de Candice Renoir, enquêtrice butée et intuitive. Mais trop, c'est trop : dans ces nouveaux épisodes en roue libre, la bouffonnerie laisse place au ridicule.

Episode 2 : Qui trop embrasse, mal étreint

Saison : 2 - Episode : 2/10 - Le corps d'un jeune homme est retrouvé immergé au milieu des parcs à huîtres. Ce garçon sans histoires suivait un cursus universitaire à Montpellier. Candice pense d'abord à un possible trafic d'huîtres pour financer ses études. Mais elle va vite faire la connaissance de Francesca, une femme d'une soixantaine d'années qui lui louait une de ses chambres... -- Critique : Dans le premier épisode, la police reçoit un appel anonyme affirmant qu'un crime a été commis près d'un étang. Sur place, Candice et Dumas trouvent seulement des traces de sang. Le serveur d'une buvette voisine leur remet un foulard oublié la veille par une cliente. Il se trouve qu'il appartient à la mère du capitaine Dumas... Les enquêtes de Candice Renoir, l'inspectrice cruche-en-apparence-mais-en-fait-­­redoutablement-perspicace, accumulent tellement de clichés qu'il serait fastidieux de les comptabiliser. Combien de séries policières françaises, ces derniers temps, mettent-elles en scène un(e) flic débordé(e), ayant toutes les peines du monde à mener de front sa carrière, l'éducation de son enfant et sa vie sentimentale ? Mais les scénaristes ont beau vouloir à tout prix forcer l'identification du ­public, ça ne marche pas. Car faute d'intrigues un tant soit peu consistantes, impossible de s'intéresser aux énigmes proposées. — Pierre Ancery

Episode 10 : Qui ne dit mot consent

Saison : 2 - Episode : 10/10 - Au théâtre de Sète, une troupe amateur joue «Les Fourberies de Scapin». Soudain, la jeune Amira, l'actrice qui interprète le rôle de Zerbinette, s'effondre, assassinée. Candice est persuadée que le coupable est un des membres de cette petite troupe. Elle suspecte Simon Ferreur, le metteur en scène, qui n'a pas hésité à chambouler son organisation la veille de la représentation pour accorder un rôle à la comédienne. Elle le soupçonne d'avoir eu une liaison avec la victime, mais l'autopsie lui donne tort. Amira semble avoir mené une double vie... -- Critique : Les dons de divination de Candice Renoir frôlent désormais la perfection. La pythonisse enquêtrice ne lit pas encore dans les entrailles des victimes autopsiées, mais ­cela ne saurait tarder. Ses fulgurances prophétiques l'amènent ainsi à soupçonner que la locataire d'un bungalow, retrouvée étranglée, a pu se livrer à un trafic d'organes. Et elle devine avec la même perspicacité, du premier coup d'oeil, que le détecteur d'incendie de la cuisine d'une femme empoisonnée dissimule une caméra. Téléphonées, saugrenues, les intrigues de cette fin de deuxième saison soutiennent mal une héroïne qui ressasse à l'envi un paradoxe simpliste : je suis blonde, un peu cruche et pourtant excellente policière... Grossies jusqu'à l'outrance, les lubies de l'inspectrice extralucide désolent. Lors de la première saison, la complicité nouée avec la légiste incarnée par Alix Poisson offrait au moins un regard intimiste sur la psyché de la chef de groupe. Pimentée par les brusqueries de la nouvelle responsable de l'identité ­judiciaire (Delphine Rich), cette proximité se limite à présent à un échange de vannes ­oiseuses. — Hélène Rochette

 

Saison 3

Episode 1 : Mieux vaut l'abondance que le besoin

Saison : 3 - Episode : 1/10 - Quelle atroce fin que celle de Joachim Brisset, empoisonné à la strychnine. Pour Candice, c'est d'autant plus incompréhensible que le jeune homme n'avait aucune raison d'être dans la région. Officiellement, il venait de trouver un travail à Cuba. Que faisait-il donc à Sète ? Pourquoi mentait-il à sa famille ? L'affaire a-t-elle un lien avec une étrange communauté de «gratuivores» qui s'est installée dans un vieil immeuble où Joachim avait trouvé refuge ? Les membres de ce cercle ont choisi de consommer autrement, en fondant leur mode de vie sur l'échange et la gratuité. Leurs motivations altruistes dissimulent-elles de sombres secrets ?... -- Critique : Troisième saison des enquêtes de l'excentrique Candice Renoir, et rien n'y fait : les intrigues aussi loufoques que cousues de fil blanc ne nous font plus du tout marrer. A quand une vraie prise de risque ?

Episode 2 : Qui aime bien, châtie bien

Saison : 3 - Episode : 2/10 - Une femme a été poignardée chez elle. Un possible crime passionnel, qui pourrait être l'oeuvre de son amant, Rodolphe Becker, tout juste sorti de prison après avoir été accusé du meurtre de sa femme. Même s'il a toujours clamé son innocence, tout semblait l'accuser à l'époque. Face à ce personnage trouble, Candice est confrontée au même doute... -- Critique : Candice Renoir reprend du service pour une troisième saison, sans rien changer à ses méthodes aussi efficaces qu'excentriques. Et c'est peu dire que les intuitions loufoques et les déductions miraculeuses de l'enquêtrice, qui ont pu nous amuser au début de la série, nous laissent désormais un sérieux goût de réchauffé. Ainsi, pour résoudre ces deux premières énigmes — la mort par empoisonnement d'un jeune homme membre d'une communauté de « gratuivores », puis l'assassinat d'une visiteuse de prison —, il sera question de feng shui, de l'influence de la pleine lune et du langage des fleurs. Au pays de la fée Candice, le prince charmant, policier lui aussi, a toujours une bonne information sous le coude, et les méchants finissent par se trahir bêtement : chaque enquête ressemble à une promenade, un brin assommante, sur la rivière enchantée... Ses équipiers, comme ses quatre enfants, sont réduits à jouer les faire-valoir, non sans une pointe d'exaspération. Même avec son gros traumatisme (très cliché) du flic-qui-a-échappé-à-la-mort, le jeune Antoine n'intéresse personne. Que faire, à part lui conseiller de se mettre à la pensée positive ? — Isabelle Poitte

Episode 3 : Qui se repent, se punit soi-même

Saison : 3 - Episode : 3/10 - Un appel anonyme prévient Candice et son équipe qu'un crime a été commis au bord d'un étang. Mais en arrivant sur les lieux, personne ne trouve de corps. Pourtant, des traces de sang sur le sol indiquent qu'il y a eu un crime manifeste. Les enquêteurs ne trouvent aucun témoin pouvant les renseigner sur le déroulement de la scène. Les flamants roses qui flottent sur l'étang semblent seuls avoir assisté au crime. Une femme, pourtant, en sait plus. Elle appelé la police, sans toutefois vouloir révéler son identité. Qui est-elle ? Au cours de cette enquête, une surprise de taille attend Candice... -- Critique : Pas de surprise ce soir, les intuitions géniales de Candice Renoir, policière faussement naïve et mère de famille méritante, ne compensent toujours pas le terrible ennui qu'inspirent des intrigues inconsistantes et bourrées de clichés.

Episode 4 : Les absents ont toujours tort

Saison : 3 - Episode : 4/10 - Un bus a été abandonné au milieu d'un terrain vague. Aziz, son chauffeur, a été assassiné. Tout indique à Candice et son équipe qu'il s'agit d'un vol qui a mal tourné. Impression confirmée par les images des caméras de surveillance. Rapidement, ils identifient les deux jeunes auteurs du crime. Lorsqu'ils les arrêtent, ceux-ci clament leur innocence. Ils affirment que cette agression était une mise en scène, organisée à la demande d'Aziz. Pourquoi le chauffeur aurait-il planifié son agression ? Que cachait-il ? Et pourquoi l'affaire a-t-elle tourné au drame ? La version des deux jeunes gens soulève de nombreuses questions... -- Critique : Les enquêtes du jour vont donner bien du fil à retordre à Candice et à son collègue Antoine, revenu à ses côtés après quelques écarts en début de saison. Ils vont d'abord devoir résoudre la mort étrange d'une femme retrouvée en bord de mer, puis tenter de ­démêler le vrai du faux dans une affaire où se multiplient les rumeurs d'enlèvement d'enfant et les accusations de pédophilie. Rien de bien nouveau sous le soleil sétois de Candice Renoir : toujours aussi faussement ingénue, la policière résout comme d'habitude en cinquante minutes chrono les affaires sordides qui lui tombent dessus. Heureusement qu'un scoop sentimental (que nous ne divulguerons pas) vient pour une fois briser la routine de cette série trop pépère. — Pierre Ancery

Episode 5 : Si ce n'est toi, c'est donc ton frère

Saison : 3 - Episode : 5/10 - Le corps d'une femme est retrouvé dans des filets de pêcheurs. Ce sont des bonbons à la mangue, abandonnés à proximité du corps, qui mettent curieusement Candice sur la piste du meurtrier. Mais pourquoi le meurtrier s'en est-il pris à cette mère de famille sans histoire, caissière dans un supermarché, et dont le passe-temps favori était de participer aux jeux concours publiés dans les magazines ? Candice découvre que la victime avait préparé ses bagages. Peut-être fuyait-elle quelque chose ou quelqu'un. En interrogeant les proches de la défunte, l'enquêtrice en apprend plus sur sa personnalité... -- Critique : Entre soucis domestiques et petites humiliations sentimentales, l'extravagante enquêtrice est cette fois-ci aux prises avec le meurtre d'une caissière accro aux jeux concours... Le téléspectateur est, lui, assez loin d'avoir gagné le gros lot.

Episode 6 : Il faut laver son linge sale en famille

Saison : 3 - Episode : 6/10 - Un malheur s'abat sur Candice, depuis toujours atteinte d'une vraie phobie administrative : la commissaire Attia est en congé de maternité et la relève doit être assurée par le plus haut gradé après la commissaire. C'est à dire par elle, le commandant Renoir. A elle, les formulaires CEEA, IPM, IRAS, et autre IPS. Alors que Candice tente de faire face à ce cauchemar, son adjoint lui fait croire qu'il est en vacances, pour dissimuler une mission d'infiltration... -- Critique : Inspectant la maison d'une caissière que l'on vient de repêcher noyée, l'intrépide Candice découvre que la disparue était une fanatique des jeux concours. Guidée par son intuition et ses lubies légendaires, la policière confond un suspect en sympathisant avec des pêcheurs retraités. Soucis domestiques, intrigues soporifiques et petites humiliations sentimentales émaillent le quotidien de l'extravagante enquêtrice. Rompu aux prouesses divinatoires de l'héroïne, le téléspectateur se demande pourquoi les scénaristes s'obstinent encore à inventer des seconds rôles. Ode à la débrouillardise, entonnée par une quadragénaire au verbe haut et au décolleté plongeant, le feuilleton balance entre flânerie en terre sétoise et gentil divertissement modérément féministe. L'arrivée d'un brigadier parasite, campé par Philippe Duquesne, n'améliore en rien le rythme lancinant de la série. — Hélène Rochette

Episode 7 : Charité bien ordonnée commence par soi-même

Saison : 3 - Episode : 7/10 - Un voilier fantôme s'échoue sur la côte. Du navire à l'école de voile et à ses petits élèves, apprentis marins, il n'y a pas loin. Des enfants se retrouvent au coeur de l'enquête. Candice, qui prétend si bien les connaître, se rend rapidement compte que les jeunes gens, plein de surprises, la manipulent et se jouent d'elle avec une certaine malice. Elle se trouve désarçonnée. Côté vie privée, l'adjoint de Candice a enfin compris que sa collègue flirte avec un agent de la BRI. Qu'à cela ne tienne, inflexible, il exhibe Jennifer, sa propre conquête, rencontrée au cours de l'enquête précédente... -- Critique : Fillette disparue, crèche clandestine... Candice Renoir continue de résoudre en un battement de cils les énigmes insipides qui lui pleuvent dessus, avec son style fantasque et farfelu. Mais après trois saisons rythmées par la répétition, le procédé finit par lasser et sa fantaisie peine à nous amuser...

Episode 8 : La colère est aveugle

Saison : 3 - Episode : 8/10 - Le groupe Renoir intègre un nouvel arrivant : le brigadier en question se révèle tout aussi original que le commandant. Va-t-il se laisser surprendre par les méthodes de Candice ? La réponse ne tarde pas. Un meurtre a été signalé. L'enquêtrice et son acolyte examinent à tour de rôle la matière qui macule le corps de la victime. Cette peinture comestible, goûtée par leurs soins, les met sur la piste d'une crêche clandestine, puis d'une maman en plein baby blues. A la maison, ce n'est pas non plus de tout repos pour Candice. La confrontation entre l'ex-mari BCBG de Candice et son amant de la BRI fait des étincelles... -- Critique : Candice Renoir, la flic la plus farfelue de la télévision publique, continue de résoudre en un clin d'oeil les énigmes qui lui tombent dessus toutes les semaines. Dans les épisodes de ce soir, elle mène d'abord l'enquête au sein d'une école de voile pour enfants, afin de retrouver une petite fille disparue. Puis, suivie par ses deux adjoints Antoine et Chrystelle, et par un nouveau brigadier, elle se lance sur la trace d'une crèche clandestine. Les intrigues policières de la série, sans réel intérêt, ne sont qu'un prétexte pour mettre en scène les extravagances du personnage principal. Hélas, au bout de trois saisons, le procédé finit par lasser, et malgré l'arrivée d'un nouveau policier aussi perché que Candice, on sourit très rarement. — Pierre Ancery

Episode 9 : Tout homme ressemble à sa douleur

Saison : 3 - Episode : 9/10 - L'ancien petit ami de Chrystelle, qui vient de revenir dans sa vie, disparaît subitement. Les conflits qui les ont opposés par le passé conduisent les enquêteurs à faire d'elle la principale suspecte. Candice, soutenue par Antoine, enquête nuit et jour pour tâcher de disculper son lieutenant. Pour prouver son innocence, elle doit découvrir qui est le vrai coupable. Candice est tellement occupée qu'elle en délaisse ses enfants, tout comme le chien. Ceux-ci sont donc seuls à la maison avec l'amoureux de leur mère, qui doit tout gérer. Le quotidien avec les enfants est loin d'être de tout repos... -- Critique : Vous pensiez en avoir soupé de l'enquêtrice Candice Renoir et de son sens proprement surnaturel de la déduction ? Eh bien non ! La troisième saison n'est même pas achevée que, déjà, le tournage d'épisodes inédits a débuté... On n'est pas impatient d'y être.

Episode 10 : Les apparences sont souvent trompeuses

Saison : 3 - Episode : 10/10 - Candice fait résonner ses talons sur une nouvelle piste, peu reluisante. Un corps a été retrouvé déchiqueté dans une salle de danse. Le club en question n'est autre que celui où s'est entraîné durant des années le commandant Canovas, David pour les intimes comme Candice. Dans le cadre en apparence glamour de la salsa, des paillettes et des concours, l'enquêtrice et son équipe tentent de démêler le vrai du faux. L'aide de Canovas et sa connaissance du milieu, singulier, s'avèrent précieuses. Derrière ce drame, Candice et ses acolytes vont peu à peu découvrir un drame familial d'une violence inouïe... -- Critique : Ouf, c'est terminé ! Arrivée totalement essorée au bout de sa troisième série d'aventures, Candice Renoir remballe ses intuitions géniales et sa fausse naïveté. Du moins pour le moment. Vu les audiences, on peut s'attendre l'an prochain à une quatrième salve d'épisodes tout aussi lassants.

 

Saison 4

Episode 1 : Il n'est pas de trahison qu'on ne pardonne

Saison : 4 - Episode : 1/10 - Candice s'installe dans une nouvelle et ravissante maison située au bord de l'eau. Enfants, chien, amoureux, tout le monde est ravi. Cette nouvelle demeure devrait avoir des allures de paradis. Mais c'est sans compter sur l'attitude d'Antoine, récemment muté à la P.J. de Montpellier à sa demande : Candice l'aurait, selon lui, trahi et il n'a de cesse d'interférer dans ses enquêtes criminelles, en guise de représailles. Il mène la vie tellement dure à Candice qu'elle ne sait plus comment gérer la situation. Il semblerait que sa bonne humeur ne soit plus suffisante pour adoucir son coéquipier... -- Critique : Privée de son fidèle bras droit, Candice Renoir doit se débrouiller seule. Et ça lui va plutôt bien. Plus noires que dans les saisons précédentes, les enquêtes de ce soir tranchent avec les dénouements attendus, qui nous avaient lassés.

Episode 2 : Le doute est un hommage qu'on rend à la vérité

Saison : 4 - Episode : 2/10 - Candice est appelée à témoigner en Cour d'assises, car elle a conduit l'enquête qui a permis d'interpeller un violeur en série. Toujours déstabilisée par le groupe d'Antoine, elle commence par perdre ses moyens face à l'avocat de la défense, qui en profite pour ridiculiser ses méthodes d'investigation... -- Critique : Le commandant Candice Renoir est de retour pour une quatrième saison. Et les choses commencent plutôt mal pour la fantasque policière, puisque son fidèle adjoint Antoine a demandé sa mutation dans un service de police plus prestigieux. Candice, qui n'a plus personne de solide sur qui s'appuyer, va devoir affronter seule de nouvelles enquêtes particulièrement difficiles. Tels cet étrange meurtre au pistolet de détresse ou cette affaire de viol dont le modus operandi est la réplique exacte de celui d'un criminel qu'elle a arrêté dans le passé... Dernièrement, Candice Renoir tournait en rond, avec ses enquêtes formatées et son humour téléphoné. Du coup, les scénaristes ont eu la bonne idée de noircir le tableau. Plus tendue, la série parvient à se renouveler un peu. Dommage que ces deux premiers épisodes se terminent par un happy end, qui laisse présager un retour imminent à la routine des précédentes saisons. — Pierre Ancery

Episode 3 : Notre pire ennemi est dans notre coeur

Saison : 4 - Episode : 3/10 - Alors qu'elle emmène ses enfants au cinéma, Candice ne peut s'empêcher de voler au secours d'un charmant vieux monsieur violemment agressé par une jeune femme. Elle se retrouve alors avec quatre enfants fâchés et un cas de conscience. La victime est en fait le président d'une association anti-avortements et l'agresseur, une interne en obstétrique poussée à bout par le harcèlement dont son service est victime. Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Au beau milieu de la nuit, Candice reçoit un appel au secours de la jeune interne. Arrivera-t-elle à temps pour éviter un drame ? Quelles seront les implications de cette affaire sur sa vie ?...

Episode 4 : Mieux vaut prévenir que guérir

Saison : 4 - Episode : 4/10 - Depuis que son adjoint l'a quittée pour la PJ et qu'elle a été humiliée aux Assises, Candice broie du noir. Au point de se teindre les cheveux et de renoncer à ses méthodes d'enquête habituelles. Autour d'elle, coéquipiers et enfants s'inquiètent. Aura-t-elle la force de résoudre cette enquête sur la mort d'un chef d'entreprise aux méthodes de management extrêmes ?...

Episode 5 : Loin des yeux, loin du coeur

Saison : 4 - Episode : 5/10 - Tout à sa joie de revenir à Sète et de réintégrer son ancien groupe, Antoine n'a pas mesuré à quel point le statut de Candice a été dégradé. Les enquêtes criminelles intéressantes ne lui sont plus confiées et elle doit désormais travailler sur des bagarres entre ivrognes et des braquages de supérettes. Mais en gardant l'esprit affuté et les yeux ouverts, tout peut arriver. Candice va passer d'une mise en bière tout à fait ordinaire à la traque d'un tueur en série de paisibles retraités. Cette enquête la ramène à Valenciennes, la ville de son enfance, où elle a autrefois vécu un drame... -- Critique : Candice Renoir retrouve son ex-bras droit et gagne en crédibilité. Finies les intuitions extralucides, la policière se fait moins fofolle et plus sensible. Et ça lui va plutôt bien.

Episode 6 : Telle mère, telle fille

Saison : 4 - Episode : 6/10 - Avec le meurtre de son principal suspect, l'enquête de Candice à Valenciennes se complique. D'autant qu'elle est directement menacée de mort par le tueur. Stanislas Werner, son charmant homologue local, tente au mieux de la protéger, mais Candice s'entête et prend des risque. Est-ce parce qu'elle soupçonne sa propre mère, avec laquelle elle est fâchée depuis des années, d'être derrière tous ces crimes ?... -- Critique : Antoine Dumas, l'ex-bras droit de Candice Renoir, revient dans son ancien commissariat sétois, après un passage à la PJ. Troublé par ses retrouvailles avec celle qui fut bien plus que sa chef de groupe, il ne peut masquer sa désillusion en découvrant que ses collègues sont cantonnés aux conflits de voisinage. Parti seconder Candice, chargée de veiller au bon déroulement d'une crémation, le fin limier perçoit des traces suspectes sur le cou du défunt. Plus sobres que lors des saisons antérieures, les mésaventures de la policière excentrique gagnent en crédibilité depuis que l'héroïne semble avoir remisé ses talents divinatoires au placard... Emaillés de scènes intimistes et de séquences tragicomiques, ces épisodes dévoilent une enquêtrice vulnérable et à fleur de peau. Les face-à-face tendus avec Fanny Cottençon, qui dote la frivole et coquette maman de Candice d'un charme badin, contribuent à nous faire renouer avec un feuilleton où surnagent de trop rares bouffées de tendresse mélancolique. — Hélène Rochette

Episode 7 : Toute vérité n'est pas bonne à dire

Saison : 4 - Episode : 7/10 - Tout juste de retour de Valenciennes où ils ont passé une nuit torride, Candice et Antoine sont chargés d'enquêter sur la mort d'une jeune femme percutée par une voiture dans le voisinage, alors que son mari la croyait en voyage en Allemagne. Une enquête dans l'univers du mensonge et des agences d'alibis qui fait miroir à la situation de Candice et d'Antoine. Bien qu'attirés l'un par l'autre, ils ont conscience du mal qu'ils pourraient faire à leurs compagnons respectifs si la vérité éclatait au grand jour. Cette affaire leur permettra-t-elle de prendre la bonne décision quant à leur avenir en commun ?... -- Critique : Les épisodes se suivent et se ressemblent pour l'enquêtrice faussement ingénue. Des affaires sordides résolues en cinquante minutes chrono saupoudrées d'une bonne dose de sentiments.

Episode 8 : Pas de fumée sans feu

Saison : 4 - Episode : 8/10 - Candice et Antoine poursuivent leur idylle secrète, mais ne parviennent pas à en parler à leurs conjoints respectifs. Par ailleurs, un enfant est enlevé à Sète et les deux agents doivent intervenir rapidement... -- Critique : Les enquêtes du jour vont donner bien du fil à retordre à Candice et à son collègue Antoine, revenu à ses côtés après quelques écarts en début de saison. Ils vont d'abord devoir résoudre la mort étrange d'une femme retrouvée en bord de mer, puis tenter de ­démêler le vrai du faux dans une affaire où se multiplient les rumeurs d'enlèvement d'enfant et les accusations de pédophilie. Rien de bien nouveau sous le soleil sétois de Candice Renoir : toujours aussi faussement ingénue, la policière résout comme d'habitude en cinquante minutes chrono les affaires sordides qui lui tombent dessus. Heureusement qu'un scoop sentimental (que nous ne divulguerons pas) vient pour une fois briser la routine de cette série trop pépère. — Pierre Ancery

Episode 9 : C'est dans le malheur qu'on reconnaît ses amis

Saison : 4 - Episode : 9/10 - Un corps sans vie est découvert dans le coffre d'une voiture abandonnée, sous un tunnel. Aline, la responsable de l'IJ, prend soin de dissimuler un des indices trouvés sur la scène de crime. L'équipe se rend sur place. Un face-à-face entre Candice et Aline fait ressurgir le climat de violence des années 80 et conduit le groupe à s'interroger sur le droit à l'oubli et la notion de «pardon des offenses». Candice, égale à elle-même, déniche une preuve là où on ne l'attend pas. Côté privé, entre Candice et Jennifer, le coeur d'Antoine balance. Un choix est-il nécessaire entre les deux femmes ? Un bon choix existe-t-il ?... -- Critique : Un meurtre et un poseur de bombe pour clore la saison. Candice Renoir démêle les affaires facilement, comme à son habitude. Loin de s'achever en fanfare, la série ne change rien à ses recettes éprouvées : comédie, enquête, romance et temps morts.

Episode 10 : Oeil pour oeil et le monde deviendra aveugle

Saison : 4 - Episode : 10/10 - Le docteur Adler, psychiatre renommé, vient signaler le futur meurtre d'un des membres du groupe Renoir. Une femme aurait la ferme intention de s'en prendre à Antoine. L'équipe prend l'affaire au sérieux et pense à une vengeance plutôt qu'à une plaisanterie. Antoine a bien des ennemis, mais il ne semble pas connaître la personne en question, une jeune femme de 20 ans. Parallèlement, le commandant Canovas s'éloigne de Candice, peu enclin à lui pardonner ses infidélités. De son côté, Antoine rejoint Jennifer, enceinte de lui. Candice restera-t-elle seule et en danger ?...

 

Saison 5

Episode 1 : Faute avouée à demi pardonnée

Saison : 5 - Episode : 1/10 - D'abord pris pour des figurants au service d'un séminaire d'entreprise, le commandant Renoir et son groupe interviennent au cours d'une «Murder Party». Ils finissent par faire comprendre aux participants qu'une invitée est réellement morte. Ce crime va mettre en évidence le fait qu'il vaut mieux être «diplômée, sans enfants», lorsqu'on est une jeune femme en recherche d'emploi. Quitte à mentir. Entourée par son équipe, Candice a repris du service comme si rien ne lui était arrivé. Aurait-elle présumé de ses forces ? Elle est certaine d'être capable de mener à bien cette enquête malgré les difficultés... -- Critique : Nouvelle saison pour Candice Renoir. Et toujours les mêmes intrigues, les mêmes meurtres, le même numéro de la flic faussement ingénue qui coince le criminel avec ses déductions tirées par les cheveux... Trop, c'est trop.

Episode 2 : Qui se ressemble s'assemble

Saison : 5 - Episode : 2/10 - Le commandant Renoir, blessée a été déclarée «inapte voie publique». Elle s'infiltre néanmoins dans une communauté des gitans catalans sédentaires, endeuillés par le meurtre d'un jeune homme de 18 ans. Voilà ses coéquipiers et ses enfants tour à tour inquiets et exaspérés. En effet, minerve, attelle, fauteuil roulant, rien n'arrête Candice. Et tout le monde se doit d'être à son service. C'est pourtant cette mission propice aux confidences, puis l'observation de la décoration d'une chambre à coucher qui lui permettront de résoudre cette enquête... -- Critique : Candice Renoir reprend du service. Dans le premier épisode, elle va devoir élucider la mort d'une jeune femme assassinée en pleine murder party dans un château. Dans le deuxième, il va s'agir de trouver le meurtrier d'un jeune homme abattu dans une caravane. Candice se donne à fond dans ses enquêtes, mais la mort tragique de Canovas, son compagnon, a laissé des traces chez l'inspectrice d'habitude si enjouée... La vision de Candice Renoir a quelque chose de sisyphéen. Chaque année, on croit en avoir fini. Et chaque année, France 2 programme une nouvelle saison. Les scénaristes ont beau avoir liquidé un des personnages principaux pour relancer l'intérêt de la série, rien n'y fait : à chaque épisode, ce sont toujours les mêmes intrigues sentimentales, les mêmes meurtres idiots, le même numéro de Cécile Bois en flic faussement ingénue qui finit par coincer le criminel avec ses déductions complètement tirées par les cheveux. C'est trop. — Pierre Ancery

Episode 3 : Il faut que jeunesse se passe

Saison : 5 - Episode : 3/10 - Quel rapport peut-il y avoir entre une fusillade sur une terrasse de café et des images érotiques diffusées sur la toile ? C'est ce que le groupe Renoir va être chargé d'éclaircir au cours de cette enquête qui se déroule trois semaines après la précédente. Le lycée de Sète semble rapidement au coeur du problème et plus exactement un jeune séducteur qui y sévit. Candice commence à aller mieux et à penser un peu moins à Canovas. La complicité entre elle et le capitaine Dumas renaît aussi, si bien que Jennifer commence à se poser des questions sur leur relation...

Episode 4 : L'argent n'a pas d'odeur

Saison : 5 - Episode : 4/10 - Le commandant Renoir, très en retard, circule vite et gyrophare allumé, quand un inconnu se jette sur le capot de sa voiture pour l'intercepter. Il vient de découvrir sa voisine morte. Pour Candice et la PTS les faits sont clairs : elle a été assassinée. La victime était greffière au tribunal d'instance. C'est l'occasion pour le groupe de pénétrer dans l'univers très opaque des tutelles et pour Candice, de se faire passer pour une «majeure protégée», avec la complicité de ses enfants et de son équipe...

Episode 5 : Aux grands maux les grands remèdes

Saison : 5 - Episode : 5/10 - La propriétaire d'un centre équestre, qui pratiquait l'équithérapie, a été retrouvée assassinée d'un coup de fusil de chasse. Qui peut bien avoir commis ce meurtre ? Est-ce la plus jeune fille de la victime, diagnostiquée schizophrène et découverte inondée de sang ? Est-ce son aînée, éternelle sacrifiée au profit de la cadette, plus fragile ? Est-ce l'animateur du centre, empêché de vivre son amour au grand jour et en tenant rancune à son employeur ? Candice mène l'enquête, faisant part de ses états d'âme à un confident peu commun, un beau cheval à la longue crinière répondant au nom d'Ultra chic... -- Critique : Cinq saisons et toujours la même recette. Intrigues téléphonées, dénouements faciles, revirements invraisemblables. Et pourtant, ça marche encore : le personnage de Candice Renoir, quadra, mère de famille, divorcée et fleur bleue, est décidément attachant.

Episode 6 : Mieux vaut tard que jamais

Saison : 5 - Episode : 6/10 - En pleine nuit, Candice et son équipe sont appelés dans une villa ultra-sécurisée, dont le propriétaire a reçu une décharge de taser. Sur place, Candice a la surprise de retrouver Phil, l'insupportable neveu du préfet. Renvoyé de la police quelques mois après sa dernière affectation, Phil travaille maintenant pour une grosse entreprise de sécurité privée de la région, «Sud Sécurité». Il est l'auteur du tir de taser. Candice tente de comprendre son geste... -- Critique : La propriétaire d'un centre équestre a été assassinée de bon matin d'une cartou­che de fusil en pleine tête, et sa fille, schizo­phrène, a disparu. Dans le second épisode, un ancien flic, insupportable et incompétent, semble avoir mené en cachette une enquête sur un tueur de jeunes filles. En cinq saisons, rien n'a vraiment changé : les intrigues sont toujours téléphonées, les dénouements faciles, les répliques d'une platitude remarquable (« Trop d'amour, ça peut faire mal »). Et pourtant, on regarde. Il faut dire qu'elle est sympa, Candice. La « commandant Renoir » débarque sur les scènes de crime en robe à pois, décolleté plongeant et talons compensés, a des intuitions invraisemblables qui lui permettent de résoudre les enquêtes au pas de charge, a parfaitement rôdé son numéro de fausse ingénue aux antipodes des femmes flics habituelles. Et puis elle est touchante en mère de famille séparée, quatre enfants au compteur, qui cherche un nouveau grand amour... Bien plus que les intrigues policières, c'est finalement sa vie sentimentale pleine d'échecs qui, malgré les impressions de déjà-vu, fait de Candice Renoir un personnage mélancolique et attachant. — Perrine Dutreil

 

Commentaires