Au service de la France

 

Liste des episodes

Saison 1

Episode 1 :

Saison : 1 - Episode : 1/12 - Paris, 1960. André Merlaux, 23 ans, est engagé comme stagiaire dans les services secrets français. Sous l'oeil aguerri de Moïse, le directeur des opérations, trois agents d'élite vont le former à devenir un espion : Moulinier, en charge des affaires africaines, Jacquard, qui s'occupe de l'Algérie, et Calot, spécialiste des pays de l'Est. Le jeune candide découvre avec surprise le service dirigé par l'intimidant colonel Mercaillon. Merlaux se sent appelé à devenir un héros de la France et prend sa formation très au sérieux, mais tout se complique quand il tombe amoureux de la mauvaise personne... -- Critique : Nouvelle production "made in Arte", cette série désopilante nous plonge dans les intrigues des services secrets français des années 1960. Un humour qui fait penser à OSS 117 mais un propos plus politique qu'il n'y paraît... Une réussite.

Episode 2 :

Saison : 1 - Episode : 2/12 - Moulinier et Jacquard réussissent un coup d'éclat : capturer un ancien nazi. Malheureusement pour eux, l'heure est à l'amitié franco-allemande. Déçus, ils vont tout faire pour conserver leur «prime Nazi», quitte à créer un incident diplomatique. Merlaux, lui, fait la connaissance d'une ravissante jeune femme, Sophie. Plus efficace que ses collègues, il réussit à obtenir du prisonnier nazi des noms d'anciens collaborateurs français... -- Critique : A 23 ans, armé de ses idées progressistes et de son unique costume, André Merlaux fait ses premiers pas dans les services ­secrets français en cette année 1960. L'espion stagiaire rêve de missions à hauts risques. Il découvre les méandres d'une administration sclérosée où rien ne compte plus que le respect des ­horaires, le bon remplissage des formulaires et les pots entre collègues. Le monde est en train de changer : les Etats africains ­réclament leur indépendance, la guerre fait rage en Algérie, l'émancipation des femmes est en marche... Mais rien ne saurait ébranler les certitudes colonialistes, le racisme et le machisme ordinaires des agents Moulinier, Jacquard et Calot, piliers du service qui veillent sur la grandeur de la France aussi jalousement que sur leurs primes de fin de mois. Jean-François Halin, ex-auteurs des Guignols et scénariste des deux OSS 117, s'est trouvé deux complices d'écriture rompus aux mécanismes de la série pour signer cette désopilante relecture des années « de Gaulle », démolissage en règle d'une France arrogante, rance et plombée dont l'héritage — cela ne leur a pas échappé — pèse encore lourdement aujourd'hui. Moins potache que dans les OSS, l'humour tape là où ça fait mal, s'abritant derrière l'absolue sincérité des personnages, attachants à force d'être constamment mis en défaut par l'Histoire. Dans ce service où même le menu de la cantine est classé confidentiel, le rire découle d'une petite phrase incongrue autant que d'un long silence gêné, et, surtout, d'une ironie jouissive aux contours très politiques. Bien avisée, la réalisation fuit le pastiche, pour jouer la carte de l'élégance, du souci du détail, nappant d'un vernis chic une comédie qui était déjà futée... et décapante. — Isabelle Poitte

Episode 3 :

Saison : 1 - Episode : 3/12 - Trois émissaires de l'Etat africain du Dahomey se présentent au Service. Ils réclament rien de moins que l'indépendance. Moulinier est chargé de les ramener à la raison, mais il échoue. Moïse adopte une autre stratégie et confie le dossier à Merlaux. Celui-ci s'en empare avec enthousiasme, saisissant cette occasion de mettre en oeuvre ses idéaux progressistes. Il ignore jusqu'où le Service est capable d'aller pour préserver l'empire... -- Critique : A 23 ans, armé de ses idées progressistes et de son unique costume, André Merlaux fait ses premiers pas dans les services ­secrets français en cette année 1960. L'espion stagiaire rêve de missions à hauts risques. Il découvre les méandres d'une administration sclérosée où rien ne compte plus que le respect des ­horaires, le bon remplissage des formulaires et les pots entre collègues. Le monde est en train de changer : les Etats africains ­réclament leur indépendance, la guerre fait rage en Algérie, l'émancipation des femmes est en marche... Mais rien ne saurait ébranler les certitudes colonialistes, le racisme et le machisme ordinaires des agents Moulinier, Jacquard et Calot, piliers du service qui veillent sur la grandeur de la France aussi jalousement que sur leurs primes de fin de mois. Jean-François Halin, ex-auteurs des Guignols et scénariste des deux OSS 117, s'est trouvé deux complices d'écriture rompus aux mécanismes de la série pour signer cette désopilante relecture des années « de Gaulle », démolissage en règle d'une France arrogante, rance et plombée dont l'héritage — cela ne leur a pas échappé — pèse encore lourdement aujourd'hui. Moins potache que dans les OSS, l'humour tape là où ça fait mal, s'abritant derrière l'absolue sincérité des personnages, attachants à force d'être constamment mis en défaut par l'Histoire. Dans ce service où même le menu de la cantine est classé confidentiel, le rire découle d'une petite phrase incongrue autant que d'un long silence gêné, et, surtout, d'une ironie jouissive aux contours très politiques. Bien avisée, la réalisation fuit le pastiche, pour jouer la carte de l'élégance, du souci du détail, nappant d'un vernis chic une comédie qui était déjà futée... et décapante. — Isabelle Poitte

Episode 4 :

Saison : 1 - Episode : 4/12 - Le FLN menace l'autorité française en Algérie : Jacquard et Merlaux sont envoyés sur place pour régler le problème. En bon élève, Merlaux prépare sa mission en identifiant deux cibles potentielles. Il ne tarde pas à constater que les intérêts de Jacquard à Alger ne sont pas uniquement d'ordre patriotique. N'écoutant que son devoir, il se focalise sur l'ennemi, et se confronte pour la première fois à la dure réalité du travail d'espion... -- Critique : A 23 ans, armé de ses idées progressistes et de son unique costume, André Merlaux fait ses premiers pas dans les services ­secrets français en cette année 1960. L'espion stagiaire rêve de missions à hauts risques. Il découvre les méandres d'une administration sclérosée où rien ne compte plus que le respect des ­horaires, le bon remplissage des formulaires et les pots entre collègues. Le monde est en train de changer : les Etats africains ­réclament leur indépendance, la guerre fait rage en Algérie, l'émancipation des femmes est en marche... Mais rien ne saurait ébranler les certitudes colonialistes, le racisme et le machisme ordinaires des agents Moulinier, Jacquard et Calot, piliers du service qui veillent sur la grandeur de la France aussi jalousement que sur leurs primes de fin de mois. Jean-François Halin, ex-auteurs des Guignols et scénariste des deux OSS 117, s'est trouvé deux complices d'écriture rompus aux mécanismes de la série pour signer cette désopilante relecture des années « de Gaulle », démolissage en règle d'une France arrogante, rance et plombée dont l'héritage — cela ne leur a pas échappé — pèse encore lourdement aujourd'hui. Moins potache que dans les OSS, l'humour tape là où ça fait mal, s'abritant derrière l'absolue sincérité des personnages, attachants à force d'être constamment mis en défaut par l'Histoire. Dans ce service où même le menu de la cantine est classé confidentiel, le rire découle d'une petite phrase incongrue autant que d'un long silence gêné, et, surtout, d'une ironie jouissive aux contours très politiques. Bien avisée, la réalisation fuit le pastiche, pour jouer la carte de l'élégance, du souci du détail, nappant d'un vernis chic une comédie qui était déjà futée... et décapante. — Isabelle Poitte

Episode 5 :

Saison : 1 - Episode : 5/12 - Merlaux est en mission à Moscou avec Calot. En voulant lui montrer les ficelles du métier, celui-ci fait une manoeuvre maladroite et provoque un incident avec la CIA. Pendant ce temps, c'est le branle-bas de combat au service : Marie-Jo, la secrétaire, va être promue fonctionnaire de catégorie C. Merlaux, amoureux, préfère emmener Sophie au cinéma. Ensemble, ils vont voir «A bout de souffle», le film de Jean-Luc Godard, avec Jean-Paul Belmondo, dans le rôle d'un voyou insolent... -- Critique : Suite de cette épatante série d'espionnage parodique où le scénariste des OSS 117 (version Jean Dujardin) dézingue avec humour les années De Gaulle. Le premier épisode de la soirée, consacré à la rivalité avec la CIA, est particulièrement savoureux.

Episode 6 :

Saison : 1 - Episode : 6/12 - Le colonel Mercaillon décide de créer un poste de directeur adjoint. Moulinier, Jacquard et Calot vont tout tenter pour être promus. Merlaux, lui, est déstabilisé par Sophie et sa volonté d'être une «femme moderne», un terme qu'il ne comprend guère...

Episode 7 :

Saison : 1 - Episode : 7/12 - Les agents apprennent qu'une prime héritée du régime de Vichy est supprimée, remettant en cause leurs acquis sociaux. Indignés, Moulinier, Jacquard et Calot se mettent en grève. Le colonel interdit à Merlaux de revoir sa fille, Sophie. Meurtri, le jeune homme se plonge dans le travail et entreprend quelque chose que le service n'a plus l'habitude de faire : recouper des informations...

Episode 8 :

Saison : 1 - Episode : 8/12 - Le colonel apprend que Merlaux continue à fréquenter Sophie. Pour l'en dissuader, il lui tend un piège, en faisant appel à un marchand d'armes libanais. Merlaux se retrouve dans les bras de Clayborn, la belle espionne du service, et filmé malgré lui. La réussite de cette mission lui vaut d'être enfin titularisé. Le colonel, lui, récupère le film compromettant...

Episode 9 :

Saison : 1 - Episode : 9/12 - Moulinier, Jacquard et Calot préparent une mission de la plus haute importance : se rendre incognito en Angleterre pour assister au match de rugby France contre Pays de Galles. Malheureusement, Moïse les envoie à Alger pour procéder à l'arrestation d'un terroriste. Le colonel révèle à Merlaux qu'il l'a piégé lors de sa mission «monôme» avant de constater qu'il est lui-même menacé. Quelqu'un au service semble fouiller dans son passé... -- Critique : Dans ces quatre épisodes finaux diffusés ce soir, le coeur de nos agents secrets balance : ils aspirent à servir leur pays en cette année 1960. Mais ils veulent également suivre le match du XV de France à Cardiff. L'intrigue se resserre, entre comique et gravité.

Episode 10 :

Saison : 1 - Episode : 10/12 - Il y a une taupe dans le service. Pour la débusquer, Moïse se fait prêter un détecteur de mensonges par le Mossad. Merlaux craint que le colonel ne découvre qu'il continue à voir Sophie. Le colonel, lui, a peur pour sa réputation. Les résultats du détecteur sèment en effet le doute sur la nature de ses activités pendant l'occupation allemande...

Episode 11 :

Saison : 1 - Episode : 11/12 - La traque de la taupe stimule les tendances paranoïaques de Calot. Et si le coupable n'était autre que lui-même ? Il en informe ses collègues. Pendant ce temps, les soupçons du colonel se confirment : Moïse fouille dans son passé de collabo. Merlaux accueille Sophie chez lui et lui raconte son histoire, celle d'un orphelin élevé par un prêtre. Un prêtre que le colonel semble très bien connaître...

Episode 12 :

Saison : 1 - Episode : 12/12 - Le colonel veut en finir avec Merlaux : il l'envoie à Alger avec pour consigne de supprimer la taupe. Une mission qu'il confie également à Moïse. Alors que Jacquard fomente un attentat contre le général de Gaulle pour préserver ses intérêts immobiliers à Alger, le stratagème du colonel réussit : Moïse revient en France après avoir éliminé Merlaux, traître à la nation. Enterré, son dossier rejoint les archives poussiéreuses du Service...

 

Commentaires