Australie : l'aventure des premiers hommes - Les grandes inondations

25Mai

documentaire - civilisations

Il y a 15 000 ans, l'eau issue de la fonte des glaces recouvre 15% du continent australien. La Nouvelle-Guinée et la Tasmanie sont alors coupées de l'actuelle Australie. Cet isolement cause de profondes répercussions sur le régime alimentaire, la langue et les techniques des Tasmans. Lorsque l'île est à nouveau rattachée au continent, la démographie explose et un système d'aquaculture élaboré voit le jour.

 

Critique : Le plus ancien Homo sapiens exhumé hors d'Afrique provient d'Australie. Dans les sables du lac Mungo asséché, les restes d'un hominidé vieux de 42 000 ans furent découverts entre 1969 et 1974. Dès lors, le continent s'est mué en terrain d'explorations ­archéologiques. Scrutant des silhouettes peintes, en terre d'Arnhem, sur les parois d'un abri rocheux creusé et orné il y a 48 000 ans (30 000 ans avant Lascaux), les scientifiques ravivent l'histoire de ces premiers Aborigènes qui ont peuplé le continent. Parcourant le pays de part en part, cette ample fresque convoque des archéologues australiens et français, comme Jean-Michel Geneste. Mêlant les résultats de récentes campagnes de fouilles à des extraits de films ethnographiques tournés dans les années 1960 auprès des dernières tribus du bush méridional et occidental, le documentaire livre un témoignage érudit sur l'une des plus anciennes civilisations. Il esquisse surtout un émouvant dialogue avec les ultimes descendants des communautés aborigènes. Conversant avec les chercheurs, des femmes de la tribu Martu, qui ont vécu sans contact avec les Blancs jusque dans les années 1960, expliquent le maniement de meules datant du dernier âge glaciaire... Cette interaction entre la science et la tradition fait tout le prix de ce film à des visées tant humanistes qu'historiques. — Hélène Rochette

 

Diffusion : Le 25 Mai 2017 à 15:15

 

Replay : Disponible prochainement ...

 

Commentaires